Scop Le Pavé

Bienvenue, sous Le Pavé… (la page)

Site réalisé par formes vives

Manifeste des refondations issues du Pavé (introduction)

Cette refondation, accompagnée par Anne-Laure Desgris, Christiane Gilon & Patrice Ville (merci à leur sagacité et à leur endurance), fait suite à une auto-dissolution décidée courant 2014 au sein de l'équipe du Pavé. Cette auto-dissolution donne lieu à la fondation de deux nouvelles aventures d’éducation populaire : le Contrepied et La Trouvaille.

Ces refondations sont guidées par trois principes :

  • « Tous les contributeurs du Pavé en sont héritiers »
  • Pas de captation de l’identité du Pavé par une des deux entités
  • Partage égal des ressources collectives du pavé entre les deux structures en ce qu'il y a de positif et de contraignant

À ce titre, ces différentes entités bénéficient légitimement d’un partage intégral des richesses pédagogiques construites par la coopérative Le Pavé du 9 mars 2007, date de naissance, au 31 décembre 2014, date de sa dissolution symbolique.

Emmanuel Monfreux poursuivra au gré des sollicitations des activités d’éducation populaire, on peut le joindre à manumonfreux@gmail.com

De son côté, Franck Lepage, un des membres fondateur du Pavé, qu’il avait quitté en 2012, est joignable à l’adresse mail : franck.lepage@ardeur.net ou sur le site www.ardeur.net

Anthony Brault poursuit un travail de formation à l'éducation populaire et d'interventions socianalytiques. Son site : www.sanstransition.org

Les deux textes ci-dessous vous présentent successivement les deux structures, lire la suite dans le document en pièce jointe.

Le manifeste de dissolution du Pavé Le Contrepied

http://www.lecontrepied.org
contact@lecontrepied.org

Texte de refondation Le Contrepied
La Trouvaille

http://www.la-trouvaille.org
contact@la-trouvaille.org

Texte de fondation de La Trouvaille

Renforcer ses pratiques d’éducation populaire


 Un départ en formation? sur un stage de quelques jours permet de prendre du recul sur ses pratiques, d’ouvrir son imaginaire, de découvrir de nouveaux outils, de se donner du temps pour réfléchir au sens de son métier.


 Un retour de formation, c’est souvent récupérer le retard accumulé, reprendre de plein fouet les contraintes de sa structure, se sentir isolé dans de nouveaux désirs, voire se résigner à laisser de côté les acquis de la formation quand ils viennent bousculer les habitudes de travail. C’est parfois aussi de l’énergie qui pousse à nous autoriser de nouvelles choses, à poursuivre des dynamiques au-delà de ce qui était escompté, voire à obtenir des victoires.


 Nous organisons un stage ouvert à celles et ceux qui ont déjà suivi un stage avec une des coopératives d’éducation populaire pour, une fois la découverte de nos outils faite et la posture de l’éducateur populaire éclaircie, analyser ce qui bloque et ce qui facilite la transformation de nos pratiques, inventer ensemble des stratégies le cas échéant et mettre en place un soutien mutuel pour leurs mise-en-œuvre.


 Ce stage inaugure ce qui pourrait devenir des rencontres annuelles autour du métier d’éducateur populaire. Ses participants pourraient être le noyau de ce mouvement que nous désirons initier.

Durée : 32 heures sur 5 jours