Scop Le Pavé

Bienvenue, sous Le Pavé… (la page)

Site réalisé par formes vives

Manifeste des refondations issues du Pavé (introduction)

Cette refondation, accompagnée par Anne-Laure Desgris, Christiane Gilon & Patrice Ville (merci à leur sagacité et à leur endurance), fait suite à une auto-dissolution décidée courant 2014 au sein de l'équipe du Pavé. Cette auto-dissolution donne lieu à la fondation de deux nouvelles aventures d’éducation populaire : le Contrepied et La Trouvaille.

Ces refondations sont guidées par trois principes :

  • « Tous les contributeurs du Pavé en sont héritiers »
  • Pas de captation de l’identité du Pavé par une des deux entités
  • Partage égal des ressources collectives du pavé entre les deux structures en ce qu'il y a de positif et de contraignant

À ce titre, ces différentes entités bénéficient légitimement d’un partage intégral des richesses pédagogiques construites par la coopérative Le Pavé du 9 mars 2007, date de naissance, au 31 décembre 2014, date de sa dissolution symbolique.

Emmanuel Monfreux poursuivra au gré des sollicitations des activités d’éducation populaire, on peut le joindre à manumonfreux@gmail.com

De son côté, Franck Lepage, un des membres fondateur du Pavé, qu’il avait quitté en 2012, est joignable à l’adresse mail : franck.lepage@ardeur.net ou sur le site www.ardeur.net

Anthony Brault poursuit un travail de formation à l'éducation populaire et d'interventions socianalytiques. Son site : www.sanstransition.org

Les deux textes ci-dessous vous présentent successivement les deux structures, lire la suite dans le document en pièce jointe.

Le manifeste de dissolution du Pavé Le Contrepied

http://www.lecontrepied.org
contact@lecontrepied.org

Texte de refondation Le Contrepied
La Trouvaille

http://www.la-trouvaille.org
contact@la-trouvaille.org

Texte de fondation de La Trouvaille

Inculture(s) 3 : une autre histoire de l’émancipation

Les Incultes

Par au moins deux coopérateurs de la SCOP Le Pavé

Ceci n’est pas un spectacle, ceci n’est pas une histoire. Ce que vous allez entendre, ce sont des bouts d’histoires, de petites histoires.

A partir de nos récits de vie, de nos souvenirs, nous nous sommes posées la question de l’éducation populaire, et de ce qui conduit ou non une personne aujourd’hui à « s’engager ».

De la famille à l’école en passant par le travail, de la première rébellion à la première manif en passant par la première lecture, ce sont nos vies qui s’entrecroisent…

L’une était féministe, l’autre pas. L’un avait des parents communistes, l’autre pas, Les une parlaient politique à la maison, les autres ne savaient pas comment votaient, leurs parents. Les uns habitaient des HLM, les autres des pavillons. Les uns ont adoré l’école, les autres l’ont détestée…

Cette conférence est constitué de plusieurs "tableaux" sur lesquels nous proposons aux volontaires du public d’intervenir pour, à leur tour, raconter des anecdotes.

De fil en aiguille, cette conférence met en évidence des éléments qui nous ont conduits, qui vous ont conduits à s’émanciper.