Scop Le Pavé

Bienvenue, sous Le Pavé… (la page)

Site réalisé par formes vives

Connaissons nos ennemis

Management

Trop de sites et pas le temps de remplir cette rubrique...désolés. Cela fourmille, du genre « cinq principes pour externaliser efficace... » entre les écoles de management et les fédérations de coaching...c’est trop désespérant. Allez y sans nous !

Ultralibéralisme

Parlons au moins d’eux : Qui connaît les « Thinks Tanks » qui fabriquent l’idéologie dominante...les mots de la domination ne tombent pas de nulle part. Ils sont pensés puis diffusés via les média auprès des hommes politiques. (on peut lire à ce propos l’excellent livre de Keith Dixon : Les évangélistes du marché"

  • Quelques THINKS TANKS (clubs de pensée)...on trouve une liste plus complète des thinks tanks sur Wikipédia
  • L’ organisation de coopération et de développement? économique (OCDE). Quelques centaines d’économistes libéraux, et une vingtaine d’ambassadeurs.
  • Libres, mais responsables...sans commentaire.
  • une société à responsabilité limitée ? (la très discrète et très puissante société du Mont Péllerin)
  • sans oublier L’institut Adam Smith pour ceux qui parlent anglais.

et en France ?

Les think tanks sont à ne pas confondre avec les LOBBIES, comme la très puissante « Table ronde des industriels européen », à qui nous devons l’essentiel des privatisations de services publics.

International

et bien sûr : le FMI, dont la mission consiste à « désendetter » des pays entier en leur prêtant de l’argent moyennant trois conditions : la supression de fonctionnaires, la privatisation de services publics, et l’ouverture des frontières à la concurrence (occidentale). Les « programmes d’ajustements structurels » ont expérimenté au sud ce qui arrive maintenant au nord, en ruinant au passage des pays entiers. Le FMI vient de prêter au portugal moyennant engagement? de ce pays à privatiser. 

Il serait enfin injuste d’oublier la Banque Mondiale et son discours quasiment de gauche à hurler de rire...pour ceux qui ne confondent pas la lutte contre la « pauvreté » (thème de droite) et la lutte contre les « inégalités » (impératif de gauche). On peut réduire la pauvreté en accroissant les inégalités. C’est même cela l’astuce.